Bureau d'étude thermique sur Paris pour votre RT 2012

RT 2012 à Paris

Quelles sont sur Paris les grandes phases de la réglementation thermique 2012 ?

La nouvelle RT 2012 applicable depuis le 1er janvier 2013 pour les bâtiments à usage d'habitation, crée de nouvelles obligations pour les projets de construction à Paris :

Les grandes étapes de la RT 2012

Définition d'une étude thermique

L' étude thermique est une modélisation de votre projet de construction, permettant de mesurer les différents coefficients à respecter :

  1. Bbio ou besoin bioclimatique conventionnel, mesure le niveau d'efficience énergétique du bâti. Il est composé de l'isolation des murs et planchers, mais également la qualité des apports solaires pour minimiser les factures de chauffage, d'éclairage et de climatisation si nécessaire.
  2. Tic ou température intérieure conventionelle (en degré Celsius) mesure la capacité du bâti à se protéger des surchauffes estivales.
  3. Cep ou coefficient de consommation conventionnelle d'énergie primaire (unité : kWh ep/m² de Shon /an) mesure la consommation d'énergie par an, ramenée au m², sur 5 catégories : chauffage, éventuel systéme de climatisation, éclairage, production d'eau chaude et besoins électriques des auxiliaires permanents. Le coefficient maximal est calculé selon la situation géographique, l'altitude, le type d'usage de la construction, la surface moyenne des biens, ainsi que l'utilisation éventuelle à des sources d'énergies faiblement émettrices en CO2 (bois énergie, certains réseaux de chaleur).

Comment respecter la réglementation thermique 2012 pendant les étapes de mon projet de construction ?

Lors de la phase de travaux, il est important de suivre trés précisément les prescriptions établis par l'étude thermique. En effet la réglementation thermique 2012 nécessite le respect de certaines régles :

  • Respecter les trois coefficients Bbio, Tic, Cep,
  • Utiliser une énergie renouvelable,
  • Disposer d'au moins 1/6 de surface vitrée (soit 17 % de la surface habitable)
  • ...

Quand faut-il réaliser le test d'infiltrométrie à l'air ?

Porte soufflante Paris

A la fin du chantier de contruction, il est nécessaire de faire un test d'infiltrométrie à l'air qui consiste à vérifier si en mettant un bâtiment sous 4 pascal de pression le débit de fuite d'air est inférieur à 0,6 m3/h. pour une maison individuelle. Pour faire ce test on calfeutre toutes les entrées et sorties d'air naturelles, et avec une porte soufflante le bien est mis en dépression. Il est important de souligner que le test d'étanchéité est soumis à une obligation de résultat. {{Ainsi, on recommande vivement||Il est ainsi fortement conseillé||Il est conseillé de faire un test d'étanchéité intermédiaire pour vérifier que le bien respectera ce seuil. Il sera en effet beaucoup plus compliqué de corriger un bâti finalisé (peinture, placo achevé) lorsque le test d'infiltrométrie n'est pas conforme .

Que sont les attestations de prise en compte de la réglementation thermique 2012 ?

Deux attestations de prise en compte de la réglementation thermique 2012 sont à réaliser tout au long du chantier :

  1. L'attestation de prise en compte de la réglementation thermique 2012 au dépôt du permis de construire
  2. L'attestation finale de prise en compte de la réglementation thermique 2012 en fin de chantier

Quelles obligations d'études thermiques pour les projets de bâtiments tertiaires en région ILE DE FRANCE ?

Tout projet de construction neuf devant respecter la RT 2012 sera soumis à un contrôle, le maître d'oeuvre devra fournir des attestations à deux moments clés des phases d'un projet :

  • Au moment du dépôt de la demande de permis de construire,
  • A l'achèvement des travaux

L'attestation fournie en phase PC est une attestation de prise en compte de la réglementation thermique dans la construction du bâtiment. Elle atteste également la réalisation d’une étude de faisabilité des approvisionnements en énergie. L'attestation fournie à l'achèvement des travaux est une attestation de prise en compte de la RT réalisée par le maître d'œuvre. Ce document doit être réalisée, selon les catégories de bâtiments neufs ou de parties nouvelles de bâtiments existants soumis à permis de construire, par un contrôleur technique, un certificateur ou un architecte. Afin de vérifier efficacement mise en application de la RT 2012, le maître d'œuvre doit établir un récapitulatif de l'étude thermique au plus tard à l'achèvement des travaux. Le récapitulatif sera tenu à disposition de l’administration durant cinq ans après l’achèvement des travaux, de tout acquéreur, de toute personne chargée d’établir une attestation de prise en compte de la RT 2012.

L’étude de faisabilité des approvisionnements en énergie en région

L’étude de faisabilité des approvisionnements en énergie est un dispositif issu de la transposition de la directive européenne 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments. En effet, la directive de 2002 prévoyait l’obligation de réaliser cette étude pour des bâtiments neufs de plus de 1000 m², la directive de 2010 a conduit à supprimer ce seuil. Ainsi, à compter du 1er janvier 2014, date d’entrée en vigueur du décret n° 2013-979, le maître d’ouvrage de tout bâtiment neuf doit réaliser, avant le dépôt du permis de construire, une étude de faisabilité technique et économique des diverses solutions d'approvisionnement en énergie, à l’exception :

  • des bâtiments dont la surface de plancher est inférieure à 50 m²,
  • des maisons individuelles ou accolées, compte tenu de l’obligation de recours aux énergies renouvelables au titre de l’application de la RT 2012 (article 16 de l’arrêté du 26 octobre 2010),
  • des extensions de bâtiments existants ;

systèmes d’approvisionnement à comparer ?

L’étude de faisabilité pour les bâtiments neufs dont la surface de plancher est comprise entre 50 et 1 000 m² est allégée par rapport à celle imposée au-delà de cette surface. Le nombre de variantes à étudier est en effet limité. Le maître d’ouvrage doit comparer le système pressenti dans son projet à au moins quatre variantes parmi cette liste (dans le cas d’un bâtiment de plus de 1000 m² toutes les variantes sont calculées) :

  • les systèmes solaires thermiques ;
  • les systèmes solaires photovoltaïques ;
  • les systèmes de chauffage au bois ou à biomasse ;
  • les systèmes éoliens ;
  • le raccordement à un réseau de chauffage ou de refroidissement collectif à plusieurs bâtiments ou urbain ;
  • les pompes à chaleur géothermiques ;
  • les autres types de pompes à chaleur ;
  • les chaudières à condensation ;
  • les systèmes de production combinée de chaleur et d’électricité.

Audit énergétique des copropriétés en région ILE DE FRANCE

Un audit énergétique doit être produit avant le 1er janvier 2017 dans certains immeubles en copropriété équipés d'une installation de chauffage collectif ou d'une climatisation collective. Ce diagnostic vise notamment à établir le classement énergétique du bâtiment et à apporter des propositions de travaux destinés à améliorer sa performance énergétique. Quels sont les immeubles concernés ? Il s'agit des immeubles en copropriété comportant au minimum 50 lots et dont le permis de construire a été déposé avant le 1er juin 2001. Plus d'informations sur l'audit énergétiques des copropriétés.

Secteur d'intervention autour de Paris pour vos projets RT 2012

Installé sur Paris, nous couvrons tout le département PARIS, pour la réalisation des études thermiques. Par ailleurs, nous couvrons les villes environnantes, paris 6eme arrondissement, paris 14eme arrondissement, paris 9eme arrondissement, paris 16eme arrondissement, paris 15eme arrondissement, paris 13eme arrondissement, ...,